Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les boucles



Il y a celles de mes cheveux : trop nombreuses et indisciplinées, elles sont un peu (complètement ?) le reflet de mon intérieur et des pensées qui s'y agitent.

Il y a celles que je fais pour que tiennent bien mes converse, premières chaussures achetées post-envolée vers la vie avec juste moi-même.

Il y a celle qui permet de fermer les valises que je ne cesse de faire pour mieux les défaire après mes voyages qui paraissent si nombreux à mon entourage mais pas à moi, qui ai attendu si longtemps avant d'explorer le monde et ses cultures alors que je crois que je suis née pour ça et quasi rien d'autre.

Il y a celle qui va me permettre de finir 10 années de voyage justement. Un voyage immobile et intérieur. Entre moi et moi, un passage de relais. Toujours moi mais une autre moi, qui ai retrouvé le sourire un peu plus souvent et un peu plus profondément. Pas juste celui de façade, empli de la peur et de l'indécision. Et de la gêne à l'idée de partager tout ça, aussi.
mobile_picture

Commentaires

  • Moi aussi j'ai l'impression de n'être née que pour voyager, et pourtant je me sens immobilisée, et que c'est douloureux...
    Je suis heureuse de te savoir boucler une boucle, pour mieux te lancer sur une ligne droite peut-être? ;)

Écrire un commentaire

Optionnel