Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 11 mai 2010

Une poule sur un mur

Sous cette appellation rigolote aux accents d'enfance, on trouve un petit restaurant situé rue Marie Stuart à Paris. J'y suis allée un midi, pour découvrir ce tout nouvel arrivant dans le coin.

Première surprise plutôt sympathique : il y a un menu du midi à 15 euros pour entrée/plat ou 18 euros pour entrée/plat/dessert chez une poule sur un mur.

Quand on ouvre la porte, on se retrouve dans une très jolie salle, à la décoration toute simple qui donne une impression lumineuse et chaleureuse. La table est tout simplement dressée, juste un ou deux petits détails montrent que cette impression de simplicité n'est pas un hasard : un rond de serviette original, une salière et poivrière désassorties.

 

POULE.jpg
J'ai commencé par une terrine au poivre vert. Quand l'assiette est arrivée, très bonne surprise, pas de tranche décorée de salade verte, non, une petite terrine par personne. On soulève le couvercle et on plonge avec gourmandise le couteau dedans pour l'étaler sur du pain qui croustille. J'ai préféré en laisser de peur de ne pas pouvoir manger la suite !

Ensuite, on m'a servi une entrecôte sauce vigneronne avec purée maison très bonne, sachant que je n'aime pas la purée, c'est un vrai compliment. (J'en profite d'ailleurs pour dire ici mon seul bémol : en accompagnement des 2 plats du jour, c'était de la purée. Dommage quand on n'aime pas ça...)  Petit plus de la maison : pour ceux qui préfèrent ne pas mélanger la purée avec la sauce de la viande, elle était servie juste à côté, dans une mini-soupière. J'ai pu la picorer directement dedans.

On arrive gentiment au dessert. Je sais, je sais, c'est midi, bientôt le maillot de bain et tout le reste mais la mousse de fromage blanc me faisait de l'oeil, j'ai craqué. Et j'ai bien fait. Délicieux, aérien, comme de la chantilly en moins sucré et moins gras, parfait dosage de fruits rouges.

Parmi les détails qui font la différence à mon sens :
- une musique toute discrète et une insonorisation suffisante pour ne pas se sentir envahi par les discussions du groupe de 10 personnes qui se trouvait juste derrière.
- on change les couverts à chaque plat. Ça ne semble rien mais ça fait plaisir de se dire qu'on ne fait pas d'économies de bout de chandelle. Ne pas s'entendre dire : "Non, gardez vos couverts..." ben ça m'a plu.
- les serviettes de table en coton. Du vrai, du lavable. Ô joie, pas de serviette qui s'émiette au fil du repas, pas de pseudo-tissu ou d'acrylique au toucher tout cheap.
- tout est maison, y compris le dessert. Or, on est souvent vraiment déçu par les desserts baclés alors que le reste était très bon. Pas là. Le repas est bichonné jusqu'au bout. Merci.

 

J'ai pris des cartes et j'en ai distribué à mes collègues pour les déjeuners qui changent de l'ordinaire.  En plus elle est sympa avec sa petite poule. J'ai bien aimé le cadre, la gentillesse du patron, les plats simples mais vraiment frais, ça se sentait. En prime pour les beaux jours, il y a une terrasse sur rue hyper calme, à réserver parce que bien sûr, c'est elle qui est la plus convoitée...

 

Une poule sur un mur
5 rue marie stuart
Paris 75 002
Metro Etienne Marcel
tél : 01.42.33.05.89.

 

 

Commentaires

une cantine ouverte les soirs de spectacle ?
--> tu penses à ce que je pense ? ^^

Écrit par : abstraite | mardi, 11 mai 2010

trop d'accord pour les couverts! OK ça fait un peu plus de vaisselle, mais sérieux, c'est beaucoup moins cheap!

Écrit par : kanoup | mardi, 11 mai 2010

C'est pas japonais mais ça me dit bien aussi ;)

Écrit par : ingrid | mardi, 11 mai 2010

Écrire un commentaire